Les émotions
Les émotions
"Le privilège d'une vie est d'être qui vous êtes" Joseph Campbell.
"Le privilège d'une vie est d'être qui vous êtes"         Joseph Campbell. 

Quelques interrogations ?

   Si vous avez besoin d'éclaircissements, voici quelques réponses à vos questions concernant le métier de psychologue et ce qu'il englobe. Toutefois celles-ci restent générales, vous pouvez me contacter pour plus d'information.   

 

 Qu'est ce qu'un psychologue clinicien ?
 
 C’est à la suite de cinq années d’études universitaires que le Psychologue Clinicien reçoit un diplôme d’Etat lui permettant d’exercer. Cette profession est réglementée par la loi n°85-772 du 25 Juillet 1985 et il doit figurer sur le registre ADELI de l'ARS, conformément à la loi n°2002-303 du 4 mars 2002.

   Le psychologue clinicien se réfère à un code de déontologie qui encadre ses interventions et dont l’objet est de protéger le public et lui-même contre les usages abusifs de la psychologie (pour consulter ce code : http://www.Psychologues.org/).

   La spécialisation du Psychologue l’amène à travailler dans différents domaines comme la santé, l’éducation, la justice, etc.

    Ma pratique clinique s’appuie sur l’écoute du patient sous forme d’entretiens en face à face.
    
Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

 

   C’est un travail sur vous-même par la parole, en ma présence et mon écoute. Il s’agit de « dire » à votre façon. C’est en effet par le biais de toute forme de langage qu’une psychothérapie peut se réaliser. On ressent les effets d’une psychothérapie lorsqu’on se sent inscrit dans un parcours, un cheminement sur vous-même tout en allant à votre rythme. Ainsi, le psychologue clinicien est à l’écoute de vos mots.

   Avec l’enfant, le langage étant moins évident en fonction de l’âge, le psychologue procède différemment en lui  proposant d’autres moyens d’expressions comme le jeu, le dessin ou autre. 

   C’est à travers toutes sortes de paroles que prennent forme vos pensées, vos idées ou vos émotions. Aussi, c’est grâce aux mots que nous pouvons agir sur celles-ci. Depuis votre enfance et au fil du temps s’est réalisé votre construction psychique, parfois il arrive que des « nœuds » viennent empêcher d’être pleinement celui que l’on souhaite. Une psychothérapie consiste à défaire ces nœuds bien souvent inconscients qui taraudent au point de faire souffrance. Pour cela, le psychologue est l’interlocuteur privilégié car il est qualifié et formé pour être à l’écoute de tout ce qui fait votre individualité. Mais aussi, il est un interlocuteur neutre, sans attaches affectives qui vous lient à lui. Cette neutralité est un élément du bon déroulement d’une psychothérapie.  

   Un des rôles du psychologue est d’être à votre écoute. Ne soyez donc pas étonné de son silence. Toutefois, il arrive que le psychologue intervienne, qu'il réagisse à vos paroles, pose des questions, demande des précisions, vous invite à exprimer des émotions.

 

   Pourquoi consulter un psychologue ?
   
    Face aux multiples maladies diagnostiquées par les professionnels de la santé, vous réagissez le plus souvent et allez en général vous faire soigner. On craint souvent la nature de la douleur physique, ses répercussions, ses dégâts, ses origines… On a peur que la douleur prenne de l’ampleur, qu’elle inquiète, qu’elle devienne insupportable… 

   Il en est de même concernant la souffrance psychique, la douleur morale, un symptôme envahissant, une peur incompréhensible, un mal être indéfinissable. 

   Au même titre qu’une consultation chez votre médecin, le psychologue clinicien est là pour vous recevoir en tant que professionnel spécialisé dans l’accompagnement de la personne en 
souffrance psychique, et ce peu importe sur quoi elle porte et comment elle se manifeste ou est repérée.

 

Soutien passager ou psychothérapie ?

 

Lorsque l’on prend rendez-vous chez un psychologue pour la première fois, on ne sait jamais si cette première rencontre va donner suite à une psychothérapie.

   Quelques séances suffiront peut-être à vous soulager et vous éclairer suffisamment pour poursuivre votre parcours sans trop de difficultés. Ou bien, envisagerez-vous d’entamer une psychothérapie à plus long terme afin de tenter de régler vos problémes plus en profondeur.

 

Combien de temps dure une psychothérapie ?

 

   Il n’existe pas de durée réglementaire ou prédéfinie, c'est en fonction de vous. Cela peut aller de l’aide psychologique ponctuelle à une psychothérapie demandant plus de temps. Chaque individu réagit différemment à ce travail thérapeutique, c'est pourquoi la durée d'une thérapie différe des uns aux autres.

   Chacun allant à son propre rythme, le temps d’une thérapie est ainsi difficile à estimer. Sachez que vous êtes libre de l’interrompre, l’important étant de se sentir assez en confiance avec son 
psychologue pour en échanger avec lui.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Psychologue Amiens, Pascale François